Hey, Viktor!

Réalisation Cody Lightning (Cree)
Année 2023
Durée 102min
Genre Comédie

Vingt-cinq ans après avoir joué dans le film à succès des années 90, Le secret des cendres (Smoke Signals), Cody Lightning réalise et joue dans ce faux documentaire hilarant qui raconte la tentative d'une version fictive de lui-même qui veut tourner une suite au film. Lorsqu'un mystérieux fan lui offre la totalité du budget pour le film, Cody saute sur l'occasion, promettant la participation totale de la distribution originale. La seule chose qui lui barre la route est le fait que toute la distribution originale du film le déteste. 


Cette comédie rafraîchissante et parfois grinçante, qui raconte l'histoire d'un anti-héros, est un excellent film sur comment faire un mauvais film.

Réalisation

Cody Lightning (Cree)

Scénariste

Cody Lightning (Cree)

Distribution

Cody Lightning (Cree)

Producteurs

Blake McWilliam, Sara Corry, Samuel Miller, Kyle Thomas

Genre

Comédie

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Film culte et décalé, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Bones of Crows (L’ombre des corbeaux)

Réalisation Marie Clements (Métis/Dene)
Année 2022
Durée 124min
Genre Drame
Une exploration puissante et émouvante des horreurs et des répercussions du système des pensionnats, Bones of Crows suit Aline Spears (Dove), une jeune musicienne prodigieuse crie qui a été arrachée à sa famille. Suite à ses expériences traumatisantes, Aline décide de servir son pays en tant que transmetteuse en code crie lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle essaie de se construire une nouvelle vie mais les souvenirs de ce qui lui est arrivé, à elle et à ses frères et sœurs, ne la quittent pas. Se rendant compte que son histoire est partagée par des centaines de milliers de personnes autochtones enlevées à leur famille, elle se lance en quête de justice pour les générations futures et pour elle-même. 

Ce film intergénérationnel et courageux a vu sa première au Festival international du film de Toronto avec des critiques élogieuses et a été nominé pour cinq prix Écrans canadiens, y compris pour le meilleur scénario original.

« Ce film devrait être obligatoire pour tous les Canadiens et Canadiennes. »– Kim Hughes, Original Cin
 

Réalisation

Marie Clements (Métis/Dene)

Les œuvres de Marie Clements rayonnent au cinéma, à la télévision, à la radio et sur la scène. Elles ont été présentées au Festival de Cannes, au Festival international du film de Toronto, au MoMA, au Festival international du film de Vancouver, au American Indian Film Festival et à imagineNATIVE, où elles ont reçu de nombreux prix. Marie Clements a notamment réalisé le documentaire musical The Road Forward et Red Snow, son premier film dramatique. Elle réalise actuellement la série télévisée Bones of Crows.

Scénariste

Marie Clements (Métis/Dene)

Distribution

Gail Maurice (Cree/Métis), Phillip Lewitski (Mohawk), Grace Dove (Secwépemc), Rémy Girard, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Trish Dolman, Christine Haebler

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Arctic Song

Réalisateurs Germaine Arnattaujuq, Louise Flaherty (Inuk), Neil Christopher
Année 2021
Durée 6min
Genre Animation
Une animation à couper le souffle sur une chanson traditionnelle qui raconte les histoires inuites de la création de la terre, des eaux et du ciel.

Réalisateurs

Germaine Arnattaujuq, Louise Flaherty (Inuk), Neil Christopher

Genre

Animation

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

N’xaxaitkw

Réalisation Asia Youngman (Cree-Métis)
Année 2022
Durée 16min
Genre Drame, Science-fiction/Fantastique
Un adolescent autochtone est poussé à se rendre sur un lac qui est censé héberger le légendaire monstre marin Ogopogo, qui s'avère être plus qu’un mythe.

Réalisation

Asia Youngman (Cree-Métis)

Genres

Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Aqijuq: Playing on a Frozen Land

Réalisation Adrijan Assoufi
Année 2019
Durée 8min
Genre Documentaire
Des jeunes inuits du Nunavut se rassemblent pour un tournoi de soccer intérieur (ou « futsal ») qui s'avère être aussi inspirant que compétitif. 
 

Réalisation

Adrijan Assoufi

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Ce Silence Qui Tue

Réalisation Kim O'Bomsawin (Abenaki)
Année 2018
Durée 76min
Genre Documentaire
Ce documentaire puissant examine les causes de l’insupportable réalité des femmes autochtones disparues et assassinées. Il juxtapose les histoires déchirantes des victimes aux expériences des militantes et des survivantes autochtones qui luttent pour sensibiliser les gens à ces enjeux et mettre fin à ce grave traumatisme.

Réalisation

Kim O'Bomsawin (Abenaki)

Distribution

Lorelei Williams, Angel Gates, Tantoo Cardinal (Cree/Métis)

Producteur

Michèle Rouleau

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Français

We Can’t Make the Same Mistake Twice

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 2016
Durée 163min
Genre Documentaire
Les droits des enfants des Premières Nations et les injustices qu’elles et ils ont subi aux mains des services sociaux sont au premier rang dans ce documentaire monumental qui donne une voix aux intervenants des services à l’enfance. La cinéaste légendaire Alanis Obomsawin lève le voile sur la bataille juridique qui dure depuis des décennies et sur la nécessité urgente de rendre justice.

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteur

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Two Worlds Colliding

Réalisation Tasha Hubbard (Cree)
Année 2004
Durée 49min
Genre Documentaire
Au début des années 2000, des membres des forces policières de Saskatoon ont abandonné des hommes autochtones dans des endroits reculés, les condamnant à une mort certaine. Ces événements ont sont venus à être appelés les « morts glaciales » de Saskatoon, une histoire terrifiante mise au jour par un survivant.

Réalisation

Tasha Hubbard (Cree)

Cinéaste primée, Tasha Hubbard est également professeure adjointe au département d’anglais de l’Université de la Saskatchewan. Le film Two Worlds Colliding, qu’elle a écrit et réalisé, a remporté un prix Gemini ainsi qu’un prix Golden Sheaf. Elle a également réalisé le court métrage 7 Minutes et les films documentaires Birth of a Family and nîpawistamâsowin: We Will Stand Up, qui a remporté le prix du meilleur documentaire canadien au festival Hot Docs et à la remise des prix Écrans canadiens. Tasha Hubbard réalise actuellement le long métrage documentaire Singing Back the Buffalo.

Scénariste

Tasha Hubbard (Cree)

Distribution

Andrea Menard

Producteur

Bonnie Thompson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Jordan River Anderson, The Messenger

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 2019
Durée 65min
Genre Documentaire
Jordan River Anderson, qui souffrait d'une maladie musculaire rare, est décédé en 2005. Il aura passé les cinq années de sa courte vie dans un hôpital pendant que les gouvernements fédéral et provincial se disputaient pour déterminer lequel d'entre eux était responsable de ses soins. En 2007, le Parlement canadien a adopté une motion en faveur du « Principe de Jordan », une politique visant à garantir aux enfants des Premières Nations un accès équitable aux services de santé et aux services sociaux ou éducatifs financés par les gouvernements.

La documentariste réputée Alanis Obomsawin a rencontré les proches de Jordan et d'autres familles autochtones du Canada qui ont dû se battre pour que leurs enfants puissent jouir de leurs droits fondamentaux.

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Distribution

Ernest Anderson, Jordan River Anderson, Virginia Anderson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

SG̲aawaay Ḵ’uuna (Edge of the Knife)

Réalisateurs Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)
Année 2018
Durée 100min
Genre Action/Aventure, Drame

Edge of the Knife (SG̲aawaay Ḵ’uuna en haïda), dont l’action se passe dans la région de Haida Gwaii au 19e siècle, est une adaptation d’une légende ancestrale haïda où un homme laissé pour mort dans la forêt se transforme en Gaagiid/Gaagiixiid, ou « l’homme sauvage ». Après un accident qui le sépare de sa famille, Adiits’ii (York) erre dans la forêt où des forces naturelles et surnaturelles lui font perdre la raison. Alors que ses proches, dont son meilleur ami Kwa (Russ), tentent de le capturer afin de le guérir, Adiits’ii devient de plus en plus sauvage.
 

Premier long métrage entièrement tourné en haïda, une langue en voie de disparition parlée couramment par moins de 20 personnes, le film est une histoire envoûtante et mythique de fierté, de tragédie et d’amour, ayant pour toile de fond les magnifiques paysages du Nord-Ouest canadien.
 

Tourné avec des acteurs haïdas en collaboration avec le Haida Council, ce film fascinant prouve que le cinéma peut être à la fois un puissant vecteur de la tradition orale et un acte fort de revitalisation de la langue et de la culture autochtones.

Réalisateurs

Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)

Scénaristes

Gwaai Edenshaw (Haida), Jaalen Edenshaw (Haida), Graham Richard, Leonie Sandercock

Distribution

Curtis Brown, Diane Brown, Greg Brown, Tyler York (Haida), Sphenia Jones (Haida)

Producteur

Jonathan Frantz

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Autre langue