Pontypool

Réalisation Bruce McDonald
Année 2008
Durée 93min
Genre Comédie, Horreur, Science-fiction/Fantastique
Grant Mazzy (McHattie), DJ à la station de radio d’une grande ville, perd son boulot et déménage dans la petite ville ontarienne de Pontypool, où il tombe sur les nerfs de sa nouvelle directrice de station, Sydney (Houle).

Habituellement, il ne se passe rien à Pontypool, et lorsqu’un matin d’hiver, Mazzy arrive à la station pour commencer son émission, lui et son équipe sont étonnés de recevoir d’étranges nouvelles en provenance de la ville.

La petite équipe de la station se trouve retranchée dans le studio qui se trouve dans le sous-sol d’une église, essayant de comprendre ce qui se passe dehors, tandis que des renseignements de plus en plus sordides leur parviennent. Les personnes qui appellent tiennent des propos incohérents, et il semble que la langue anglaise elle-même soit infectée par un étrange virus. Sinistre et rempli de suspense, Pontypool joue sur les mots et leur signification et vous tiendra en haleine jusqu’à la toute fin.

Réalisation

Bruce McDonald

Bruce McDonald a réalisé les films cultes Highway 61, Roadkill, Hard Core Logo, The Tracey Fragments, mettant en vedette Elliot Page, Pontypool, la série primée Twitch City et des épisodes de Degrassi et Heartland. Ses films récents comprennent Trigger, The Husband, Hellions, Weirdos et Dreamland. Il a récemment réalisé les séries Creeped Out et Malory Towers et travaille actuellement à la réalisation des films Switched at Death et I Have a Bad Feeling About This.

Scénariste

Tony Burgess

Cast

Stephen McHattie, Lisa Houle, Georgina Reilly

Producteurs

Jeffrey Coghlan, Ambrose Roche

Genres

Comédie, Horreur, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Adaptation littéraire, Film culte et décalé

Langue originale

Anglais

Barney’s Version (Le monde de Barney)

Réalisation Richard J. Lewis
Année 2010
Durée 134min
Genre Comédie, Drame
Le monde de Barney raconte l’histoire de Barney, interprété par Paul Giamatti — une performance qui lui a valu un Golden Globe. Alors qu’on suit Barney de son enfance jusqu’à sa vieillesse, on le voit passer d’une relation amoureuse à une autre, tenter de contrôler les exubérances de son père (Hoffman) tout en étant poursuivi par un policier qui le soupçonne d’avoir assassiné son meilleur ami Boogie (Speedman).

Basé sur le best-seller du même nom, écrit par Mordecai Richler et gagnant du prix Giller, ce film humoristique et profond s’est mérité sept prix Génie et a été nommé pour un Oscar.

« Ce film à la distribution impeccable, menée par un Paul Giamatti parfaitement juste, nous transporte agilement à travers 4 décennies de la vie tumultueuse du personnage principal avec exubérance, grand sens visuel et, surtout, avec grâce. » — Michael Rechtshaffen, Hollywood Reporter

Réalisation

Richard J. Lewis

À la télévision, Richard J. Lewis a notamment réalisé des épisodes de Due South, Power Play, Beggars and Choosers, CSI: Crime Scene Investigation et Person of Interest. Acclamé par la critique, son premier long métrage, Whale Music, a remporté quatre prix Génie. Richard J. Lewis a réalisé des épisodes de Westworld et Penny Dreadful pour la télévision. Il produit actuellement la série Trigger Me.

Scénariste

Michael Konyves

Cast

Paul Giamatti, Rosamund Pike, Scott Speedman, Dustin Hoffman, Minnie Driver

Producteur

Robert Lantos

Genres

Comédie, Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Hitman Hart: Wrestling with Shadows

Réalisation Paul Jay
Année 1998
Durée 93min
Genre Documentaire
Bret Sergeant Hart — mieux connu dans le monde de la lutte professionnelle comme Bret « The Hitman » Hart — fut l’un des plus grands lutteurs professionnels dans l’histoire de la lutte.

En 1997, Hart a mis en jeu son titre de la WWF (anciennement WWE) contre Shawn Michaels lors d’un combat à Montréal, où les deux lutteurs s’étaient secrètement entendus pour que l’issue du combat soit « sans décision ».

Connue sous le nom de « Montreal Screwjob » dans la communauté de la lutte, l’entente a été vue comme une trahison secrète de Hart, un des lutteurs les plus populaires de la WWF à cette époque. Finalement, Michaels a remporté le combat et Hart a perdu son titre.

Ce documentaire primé de Paul Jay jette un regard honnête et fascinant sur les hauts et les bas dans la carrière d’une vedette internationale.

Réalisation

Paul Jay

Scénariste

Paul Jay

Producteurs

Silva Basmajian, Sally Blake, Paul Jay, David M. Ostriker

Genre

Documentaire

Thème

Biographie

Langue originale

Anglais

Little Italy (Petite Italie)

Réalisation Donald Petrie
Année 2018
Durée 102min
Genre Comédie

Ayant grandi ensemble à Toronto dans le quartier de la Petite Italie, Nikki (Roberts) et Leo (Christensen) appartiennent à deux familles rivales dont les pizzerias sont voisines.

Lorsque Nikki revient chez elle après avoir suivi une formation dans une école de chef, une idylle inattendue naît entre elle et son ami d’enfance, Leo. Tandis qu’entre les deux familles, le torchon brûle aussi fort que le four à pizza, leur nouvelle relation menace de tout changer. Et voilà que les amoureux maudits doivent choisir leur camp et s’affronter dans le légendaire concours de pizza du quartier. Cette charmante et amusante comédie romantique saura conquérir le cœur du public.

Réalisation

Donald Petrie

Donald Petrie a réalisé plusieurs films à succès, dont How to Lose a Guy in 10 Days, Miss Congeniality et Mystic Pizza. Il a aussi tourné pour la télévision des épisodes de Chicago P. D., The Kominsky Method, Chicago Justice, et de plusieurs autres productions. Il développe actuellement plusieurs longs métrages, dont Your Perfect Angel, Million Dollar Mustang et Jack vs. Future Jack.

Scénaristes

Steve Galluccio, Vinay Virmani

Cast

Hayden Christensen, Emma Roberts, Danny Aiello, Andrea Martin

Producteurs

Vinay Virmani, Pauline Dhillon, Ajay Virmani

Genre

Comédie

Intérêts

L'anglais en langue seconde, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Edwin Boyd: Citizen Gangster

Réalisation Nathan Morlando
Année 2011
Durée 105min
Genre Action/Aventure, Drame, Suspense
Cette aventure est basée sur l’histoire vraie d’un vétéran canadien de la Deuxième Guerre mondiale et père de famille devenu braqueur de banque.

Déçu par sa vie d'après-guerre, Eddie Boyd (Speedman) est déchiré entre son désir de pourvoir aux besoins de sa femme (Reilly) et son rêve de faire carrière à Hollywood. Eddie est un homme charmant et ambitieux. Avide de réussite, il se tourne finalement vers le crime pour parvenir à ses fins. Eddie commence par recruter une bande de petits escrocs qu’il transforme lentement mais sûrement en une équipe d'élite de voleurs professionnels. À la suite d’une série de braquages de banques spectaculaires, il gagne en notoriété et devient rapidement une célébrité nationale adulée et l'ennemi public numéro un.

Moitié film de gangsters bourré d'action, moitié film romantique, ce film dynamique donne vie à une histoire vraie incroyable.

Réalisation

Nathan Morlando

Le premier film de Nathan Morlando, Edwin Boyd: Citizen Gangster, a remporté le prix du meilleur premier long métrage canadien au Festival international du film de Toronto. Nathan Morlando a également réalisé Mean Dreams, projeté dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes. Récemment, il a produit Giant Little Ones et réalisé des épisodes de la série Cardinal.

Scénariste

Nathan Morlando

Cast

Scott Speedman, Kelly Reilly, Kevin Durand, Brian Cox, Charlotte Sullivan

Producteur

Allison Black

Genres

Action/Aventure, Drame, Suspense

Intérêts

Biographie, Histoire

Langue originale

Anglais

45 R.P.M.

Réalisation David Schultz
Année 2008
Durée 91min
Genre Drame
La vie dans une petite ville rend Parry Tender (Gavaris d’Orphan Black) complètement fou. Nous sommes à l’automne de l’année 1960, et Parry passe son temps à se faire poursuivre pour vagabondage par l’agent de police de la ville (Coates) et à traîner avec sa meilleure amie Luke (Banszky), un garçon manqué dont le passé cache quelques sombres secrets. Lorsqu’un beau jour, un soldat américain (Madsen) s’installe en ville avec les siens, Parry tombe sous le charme de Debbie (Porter), la fille de la famille, faisant naître un frustrant sentiment de jalousie dans le cœur de Luke.

Sincère et souvent drôle, ce film sur le passage à l’âge adulte prend une tout autre tournure quand un étrange phénomène météorologique permet tout d’un coup à Parry de capter une émission de radio de la ville de New York, et que ce dernier commence à croire qu’un concours organisé par la station pourrait bien être son billet pour quitter la ville.

Réalisation

David Schultz

Né à Winnipeg, le scénariste et réalisateur David Schultz a mis ses talents au service de la télévision, ainsi que sur des courts et longs métrages. Il a écrit et réalisé les longs métrages Jet Boy, Rufus et Considering Love and Other Magic. Il a également adapté pour l’écran les romans Don’t Cry Now et The Other Woman de Joy Fielding et a écrit le scénario de The Humanity Bureau, avec Nicolas Cage. Il écrit actuellement le long métrage The Side of the Road.

Scénariste

David Schultz

Cast

Jordan Gavaris, Michael Madsen, Kim Coates, Justine Banszky, MacKenzie Porter

Producteurs

Anand Ramayya, Michael Frislev, Chad Oakes

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Des pistes féminines fortes, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Citizen Duane

Réalisation Michael Mabbott
Année 2006
Durée 90min
Genre Comédie, Drame

Comédie excentrique et touchante, Citizen Duane raconte l’histoire de Duane Balfour (Smith), un adolescent avec de grands rêves né dans une famille de ratés spectaculaires. Ce qui commence par une simple rivalité de cour d’école fait boule de neige lorsque Duane décide de se présenter aux élections municipales dans sa petite ville de Ridgeway. Pour réussir, il devra non seulement vaincre ses puissants adversaires politiques, mais aussi ses propres incertitudes !

Réalisation

Michael Mabbott

Le scénariste et réalisateur Michael Mabbott a fait ses débuts au cinéma en 2005 avec Life and Hard Times of Guy Terrifico, gagnant du prix du meilleur premier long métrage canadien au Festival international du film de Toronto. Il a enchaîné avec Citizen Duane et des productions télévisuelles comme Baxter et The Yard. Son court métrage documentaire Music Lessons a été présenté en première mondiale au festival Hot Docs de 2015. Plus récemment, il a écrit des épisodes de Ten Days in the Valley.

Scénaristes

Robert DeLeskie, Jonathan Sobol

Cast

Douglas Smith, Devon Bostic, Vivica A. Fox, Donal Logue

Producteurs

Susan Cavan, Carolynne Bell

Genres

Comédie, Drame

Thème

Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

The Skin We’re In

Réalisation Charles Officer
Année 2017
Durée 44min
Genre Documentaire
Exploration urgente des relations interraciales, ce documentaire du réalisateur acclamé Charles Officer suit le journaliste et activiste primé Desmond Cole alors qu’il lève le voile sur le racisme au Canada, invitant tous les Canadiens à comprendre ce que signifie d’être dans sa peau.  

Cole a été récompensé dans le cadre des Prix du magazine canadien pour son article-couverture percutant et incisif sur le fichage et le profilage ethnique publié dans Toronto Life. Dans ce documentaire d’une honnêteté scrupuleuse de Charles Officer, il parcourt l’Amérique du Nord pour savoir ce que signifie réellement d’être Noir au 21e siècle.

Réalisation

Charles Officer

Le premier long métrage de l’acteur, scénariste et réalisateur Charles Officer, Nurse.Fighter.Boy, a obtenu dix nominations aux prix Génie et en a remporté une. Il a également réalisé les documentaires Mighty Jerome, The Skin We're In, Unarmed Verses, et Invisible Essence: The Little Prince ainsi que le long métrage Akilla's Escape, qui a remporté cinq prix Écrans canadiens. Récemment, Charles Officer a réalisé des épisodes de Coroner, et a produit et coréalisé The Porter. Il participe également en qualité de producteur exécutif aux documentaires The Art of Dance et Emmanuel.

 

Cast

Desmond Cole

Producteur

Stuart Henderson

Genre

Documentaire

Intérêts

Discrimination, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Videodrome (Vidéodrome)

Réalisation David Cronenberg
Année 1983
Durée 87min
Genre Horreur, Science-fiction/Fantastique
Max Renn (Woods) est le président d’une chaîne de télé minable; il est désespéré pour trouver de nouveaux programmes pour attirer du public. Quand sa copine (Harry) et lui dénichent une mystérieuse émission nommée « Vidéodrome » et essaient de trouver ses origines, ils finissent par s’embarquer dans un voyage hallucinant vers un monde de conspirations, sadomasochisme et transformations corporelles.

Vidéodrome est une des œuvres la plus originale et provocante de David Cronenberg et a été largement acclamée comme un des films de science-fiction/horreur le plus influant et hallucinant des années 1980. « Vive la nouvelle chair » dit la phrase la plus célèbre de ce film — et vive le film d’horreur corporelle canadien!

Réalisation

David Cronenberg

Scénariste

David Cronenberg

Cast

James Woods, Debbie Harry, Sonja Smits, Les Carlson, Peter Dvorsky

Producteur

Claude Héroux

Genres

Horreur, Science-fiction/Fantastique

Thème

Film culte et décalé

Langue originale

Anglais

SG̲aawaay Ḵ’uuna (Edge of the Knife)

Réalisateurs Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)
Année 2018
Durée 100min
Genre Action/Aventure, Drame

Edge of the Knife (SG̲aawaay Ḵ’uuna en haïda), dont l’action se passe dans la région de Haida Gwaii au 19e siècle, est une adaptation d’une légende ancestrale haïda où un homme laissé pour mort dans la forêt se transforme en Gaagiid/Gaagiixiid, ou « l’homme sauvage ». Après un accident qui le sépare de sa famille, Adiits’ii (York) erre dans la forêt où des forces naturelles et surnaturelles lui font perdre la raison. Alors que ses proches, dont son meilleur ami Kwa (Russ), tentent de le capturer afin de le guérir, Adiits’ii devient de plus en plus sauvage.
 

Premier long métrage entièrement tourné en haïda, une langue en voie de disparition parlée couramment par moins de 20 personnes, le film est une histoire envoûtante et mythique de fierté, de tragédie et d’amour, ayant pour toile de fond les magnifiques paysages du Nord-Ouest canadien.
 

Tourné avec des acteurs haïdas en collaboration avec le Haida Council, ce film fascinant prouve que le cinéma peut être à la fois un puissant vecteur de la tradition orale et un acte fort de revitalisation de la langue et de la culture autochtones.

Réalisateurs

Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)

Scénaristes

Gwaai Edenshaw (Haida), Jaalen Edenshaw (Haida), Graham Richard, Leonie Sandercock

Cast

Curtis Brown, Diane Brown, Greg Brown, Tyler York (Haida), Sphenia Jones (Haida)

Producteur

Jonathan Frantz

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Autre langue