The Snow Walker (Le détour)

Réalisation Charles Martin Smith
Année 2004
Durée 110min
Genre Action/Aventure, Drame
Après avoir reçu deux défenses de morse très rares d’un groupe d’Inuits, le pilote de brousse Charlie Halliday (Pepper) accepte de participer à une mission de secours afin de transporter une jeune fille malade (Piugattuk) à l’hôpital. Nous sommes au début des années cinquante et le pilote téméraire a déjà à son actif de très nombreuses heures de vol à travers l’Arctique sans avoir prêté trop d’attention aux gens qui y vivent, ni à la manière dont ils survivent.

Tout cela va changer lorsque l’appareil de Charlie s’écrase au milieu de nulle part et qu’il se retrouve seul avec la jeune fille. Forcés de compter l’un sur l’autre, les deux développent une amitié tandis que les mois d’été tirent vite à leur fin et que les rudes conditions hivernales commencent à s’installer. Basé sur un roman du célèbre auteur canadien Farley Mowat, voici une histoire superbement rendue ayant pour toile de fond les paysages magnifiques, mais désolés, de l’Arctique.

Réalisation

Charles Martin Smith

L’acteur et réalisateur Charles Martin Smith est connu pour ses rôles dans le classique de 1973, American Graffiti, et dans The Untouchables. Il a réalisé des épisodes de Buffy the Vampire Slayer et Da Vinci’s Inquest ainsi que des films, dont Stone of Destiny et Dolphin Tale. Il a réalisé A Dog’s Way Home, et plus récemment A Christmas Gift From Bob. Il termine actuellement le film Maybe This Time.

Scénariste

Charles Martin Smith

Cast

Barry Pepper, Annabella Piugattuk, James Cromwell

Producteurs

Rob Merilees, William Vince

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Des pistes féminines fortes, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde

Langue originale

Anglais

One Day in the Life of Noah Piugattuk

Réalisation Zacharias Kunuk (Inuk)
Année 2019
Durée 111min
Genre Drame

Comme le faisaient ses ancêtres, Noah Piugattuk et sa bande d’Inuits nomades voyagent et chassent en 1961 à Kapuivik, au nord de l'Île de Baffin, en utilisant des traîneaux tirés par un attelage de chien. Une rencontre semblant fortuite avec un homme blanc, nommé Boss, au camp de chasse de Piugattuk propose la possibilité de grands changements.  

 

Un mandataire du gouvernement, Boss doit essayer de convaincre Piugattuk de déménager sa bande à des logements permanents, d’assimiler leurs enfants à la société coloniale canadienne et d’abandonner leur mode de vie traditionnel. 

One Day In The Life Of Noah Piugattuk dévoile un moment trop peu connu dans l’histoire inuite et canadienne en racontant l'épreuve de force entre Noah Piugattuk (Kotierk), Chef de bande Inuits, et un agent du gouvernement (Bodnia), accompagné par son traducteur. 

Réalisation

Zacharias Kunuk (Inuk)

En 2015, Atanarjuat s’est retrouvé au sommet de la liste des dix meilleurs films canadiens de tous les temps, créée par le Festival international du film de Toronto. Zacharia Kunuk a réalisé des courts métrages tels qu’Exile et Home et des longs métrages, tels que Maliglutit qui a remporté les prix Écrans canadiens du meilleur film et du meilleur scénario. Il a récemment réalisé la série Hunting With My Ancestors et produit SGaawaay K'uuna (Edge of the Knife). Son dernier long métrage, One Day in the Life of Noah Piugattuk, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2019. Plus récemment, il a réalisé le court métrage The Shaman’s Apprentice, qui a remporté le prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d’animation et d’autres prix dans des festivals du monde entier.

Scénaristes

Zacharias Kunuk (Inuk), Norman Cohn

Cast

Apayata Kotierk (Inuk), Kim Bodnia, Benjamin Kunuk (Inuk), Tessa Kunuk, Mark Taqqaugaq

Producteurs

Jonathan Frantz, Zacharias Kunuk (Inuk)

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Inuktitut

Maïna

Réalisation Michel Poulette
Année 2013
Durée 102min
Genre Action/Aventure, Drame
Film d'aventure à la fois épique et intimiste, Maïna se déroule dans le Grand Nord, avant l'arrivée des Européens. Lors d'une bataille sanglante entre le clan des Innus et celui des Inuits, Nipki, un garçon de 11 ans, est enlevé par les Inuits. Maïna, la fille du grand chef innu (Greene), fait la promesse à la mère mourante du garçon qu'elle s'occuperait de lui. Elle part aussitôt à sa rescousse, ce qui l'entraînera dans une dangereuse mission qui changera à jamais le cours de sa vie.

S'aventurant dans le nord en territoire ennemi, Maïna est capturée à son tour par Natak, le chef du clan inuit, avec qui elle entreprend un voyage périlleux vers la « terre de glace ».

Inspiré du roman de l'auteure primée Dominique Demers, ce film captivant d'une beauté envoûtante a été mis en nomination pour six prix Écrans canadiens, dont celui du Meilleur film.

Réalisation

Michel Poulette

Le film Louis 19, le roi des ondes du scénariste et réalisateur montréalais Michel Poulette a remporté le prix Écrans canadiens du meilleur premier long métrage ainsi que la Bobine d’or. Son long métrage Maïna a été en nomination pour six prix Écrans canadiens et trois prix Jutra. Il a réalisé Agent of Influence, mettant en vedette l’acteur oscarisé Christopher Plummer, ainsi que plusieurs téléfilms récents et la série Real Detective.

Scénariste

Pierre Billon

Cast

Uapeshkuss Thernish, Tantoo Cardinal (Cree/Métis), Graham Greene (Oneida), Roseanne Supernault (Cree/Métis)

Producteurs

Yves Fortin, Karine Martin

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Histoires PANDC

Original Languages

Anglais, Inuktitut

Nous connaissons tous l’horrible « brutalité » de la chasse aux phoques en Arctique — n’est-ce pas? Mais qu’en est-il réellement? Ce film raconte l’histoire de familles qui doivent se nourrir, l’histoire d’une pratique de chasse ancestrale, l’histoire d’une tradition au cœur de l’économie et de la sécurité alimentaire des communautés inuites de l’Arctique canadien. Angry Inuk raconte une histoire vieille de plus de 4 000 ans. La chasse aux phoques n’a rien d’amusant, mais l’humour conjugué à la technologie peut grandement contribuer à démystifier certains faits.

Abordant avec ironie la désinformation et les appels agressifs aux sentiments, la cinéaste inuite Alethea Arnaquq-Baril se dote, ainsi que sa communauté, des pouvoirs des médias sociaux — mots-clics et égoportraits inclus — pour faire d’un sujet controversé un enjeu culturel. Ce documentaire a remporté le prix du public à Hot Docs en 2016.

Réalisation

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)

Alethea Arnaquq-Baril est une cinéaste inuite primée dont les films ont été présentés sur les ondes de la CBC et d’APTN, et à des festivals tels que Hot Docs et imagineNATIVE, ainsi qu’au Festival international du film de Toronto, entre autres. Sa filmographie inclut Angry Inuk, Aviliaq, Inuit High Kick, Tunniit: Retracing the Lines of Inuit Tattoos et The Embargo Project. Elle a également produit le film primé The Grizzlies ainsi que le film de 2022 Slash/Back et a cofondé la société de production inuite Red Marrow Media. Alethea Arnaquq-Baril produit actuellement le documentaire Twice Colonized. 

 

Scénariste

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)

Producteurs

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk), Bonnie Thompson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde, Politiques et justice sociale

Original Languages

Anglais, Inuktitut

Atanarjuat: The Fast Runner (Atanarjuat, la légende de l’homme rapide)

Réalisation Zacharias Kunuk (Inuk)
Année 2001
Durée 172min
Genre Drame
Basé sur une vieille légende inuite, Atanarjuat, la légende de l’homme rapide est une histoire épique d’amour, de trahison et de vengeance. La belle Atuat (Ivalu) est promise au caractériel Oki (Arnatsiaq), le fils du chef de la tribu. Cependant, Atuat aime le gentil Atanarjuat (Ungalaaq), qu’on appelle l’homme rapide et qui est un excellent chasseur. Lorsque Atanarjuat est contraint d’affronter le jaloux Oki pour obtenir la main d’Atuat, il s’ensuit une série d’événements tragiques qui n’affecteront pas seulement son destin, mais aussi celui de son peuple.

Atanarjuat, la légende de l'homme rapide a remporté 20 prix, dont huit Génie et la Caméra d’or au Festival de Cannes en 2001.

Réalisation

Zacharias Kunuk (Inuk)

En 2015, Atanarjuat s’est retrouvé au sommet de la liste des dix meilleurs films canadiens de tous les temps, créée par le Festival international du film de Toronto. Zacharia Kunuk a réalisé des courts métrages tels qu’Exile et Home et des longs métrages, tels que Maliglutit qui a remporté les prix Écrans canadiens du meilleur film et du meilleur scénario. Il a récemment réalisé la série Hunting With My Ancestors et produit SGaawaay K'uuna (Edge of the Knife). Son dernier long métrage, One Day in the Life of Noah Piugattuk, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2019. Plus récemment, il a réalisé le court métrage The Shaman’s Apprentice, qui a remporté le prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d’animation et d’autres prix dans des festivals du monde entier.

Scénariste

Paul Apak Angilirq (Inuk)

Cast

Peter-Henry Arnatsiaq (Inuk), Lucy Tulugarjuk (Inuk), Natar Ungalaaq (Inuk), Sylvia Ivalu (Inuk)

Producteurs

Paul Apak Angilirq (Inuk), Norman Cohn, Zacharias Kunuk (Inuk), Germaine Ying Gee Wong

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Classiques, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Inuktitut

Uvanga

Réalisateurs Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)
Année 2013
Durée 86min
Genre Drame
Une Montréalaise et son fils de 14 ans se rendent dans la communauté arctique d'Igloolik pour découvrir la famille et la culture inuite de son père décédé. La joie des retrouvailles se mêle à des souvenirs douloureux.

Réalisateurs

Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Scénariste

Marie-Hélène Cousineau

Cast

Peter-Henry Arnatsiaq (Inuk), Marianne Farley

Producteurs

Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Original Languages

Anglais, Inuktitut