Les invasions barbares

Réalisation Denys Arcand
Année 2003
Durée 99min
Genre Comédie
Dans cette suite au Déclin de l'empire américain de Denys Arcand, nous retrouvons Rémy (Girard), un professeur doublé d'un coureur de jupons, 17 ans plus tard. Aux prises avec un cancer en phase terminale, Rémy, maintenant divorcé, n'a plus de contact avec son fils ni avec ses amis, et est en quê​te de rédemption et de pardon. Il réunit ses vieux amis et ses proches pour partager leurs souvenirs de jeunesse, et comme dans le film précédent d'Arcand, les conversations portent sur practiquement tous les sujets.

Une lumineuse comédie douce-amère qui a valu au Canada son premier Oscar du Meilleur film en langue étrangère. Le film a également remporté le prix du Meilleur scénario au Festival de Cannes et un cinquantaine d'autres prix.

Réalisation

Denys Arcand

Scénariste

Denys Arcand

Cast

Rémy Girard, Dorothée Berryman, Stéphane Rousseau, Marie-Josée Croze

Producteurs

Daniel Louis, Denise Robert

Genre

Comédie

Intérêts

Arts et culture, Politiques et justice sociale

Langue originale

Français

Rebelle

Réalisation Kim Nguyen
Année 2012
Durée 90min
Genre Drame
Des insurgés enlèvent Komona et l’obligent à devenir un enfant-soldat, mais un événement miraculeux leur fait craindre qu’elle ait des pouvoirs surnaturels. Merveilleusement incarnée par Rachel Mwanza, dont l’interprétation n’est rien de moins qu’une révélation, les vicissitudes et tribulations de Komona sont captivantes du début jusqu’à la fin. Le sujet des enfants-soldats et bien évidemment chargé de réalités angoissantes, mais cette histoire d’une jeune « sorcière de guerre » est un véritable tour-de-force.

Kim Nguyen de Montréal, qui a gagné plusieurs prix pour son œuvre riche, a voyagé loin de Canada pour raconter cette histoire importante.

Une histoire d’amour impossible et poignante, Rebelle a été nommé aux Oscars et a gagné dix prix Écrans canadiens.

Réalisation

Kim Nguyen

Scénariste

Kim Nguyen

Cast

Rachel Mwanza, Alain Lino Mic Eli Bastien, Serge Kanyinda

Producteurs

Pierre Even, Marie-Claude Poulin

Genre

Drame

Intérêts

Histoires du monde, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Français

The Red Violin (Le violon rouge)

Réalisation François Girard
Année 1998
Durée 131min
Genre Drame
Le violon rouge de François Girard et Don McKellar raconte l’histoire d’un instrument très spécial, un violon du 17e siècle parfaitement ouvragé et enduit d’un mystérieux vernis rouge. Ultime chef-d’œuvre d’un artisan virtuose, le violon se trouve dans une maison d’encan de Montréal en attente d’être vendu.

À mesure que la vente aux enchères se déroule, l’histoire du violon est révélée à travers quatre récits interreliés qui couvrent une période de 300 ans. Appartenant tour à tour à des musiciens vivant en Italie, à Vienne, à Londres et à Shanghai, le violon remplit la vie de ses propriétaires d’amour, d’aventure, d’intrigue et de tragédie. Au cœur de l’histoire se trouve le lourd secret de l’instrument qui ne sera révélé qu’à la toute fin du film.

Réalisation

François Girard

François Girard a remporté un prix Grammy pour Secret World Live, le film d’un concert de Peter Gabriel. Thirty-Two Short Films About Glenn Gould a remporté quatre prix Génie, dont celui du meilleur film. The Red Violin a remporté huit prix Génie et un Oscar pour la meilleure musique originale. Parmi ses films récents figurent Boychoir, avec Dustin Hoffman, et Hochelaga terre des âmes, qui a été nominé pour huit prix Écrans canadiens et en a remporté quatre. Sa dernière œuvre, The Song of Names, a été présentée en première au Festival international du film de Toronto de 2019.

Scénaristes

Don McKellar, François Girard

Cast

Samuel L. Jackson, Jason Flemyng, Colm Feore, Greta Sacchi, Sylvia Chang

Producteur

Niv Fichman

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Histoire

Langue originale

Anglais

Atanarjuat: The Fast Runner (Atanarjuat, la légende de l’homme rapide)

Réalisation Zacharias Kunuk (Inuk)
Année 2001
Durée 172min
Genre Drame
Basé sur une vieille légende inuite, Atanarjuat, la légende de l’homme rapide est une histoire épique d’amour, de trahison et de vengeance. La belle Atuat (Ivalu) est promise au caractériel Oki (Arnatsiaq), le fils du chef de la tribu. Cependant, Atuat aime le gentil Atanarjuat (Ungalaaq), qu’on appelle l’homme rapide et qui est un excellent chasseur. Lorsque Atanarjuat est contraint d’affronter le jaloux Oki pour obtenir la main d’Atuat, il s’ensuit une série d’événements tragiques qui n’affecteront pas seulement son destin, mais aussi celui de son peuple.

Atanarjuat, la légende de l'homme rapide a remporté 20 prix, dont huit Génie et la Caméra d’or au Festival de Cannes en 2001.

Réalisation

Zacharias Kunuk (Inuk)

En 2015, Atanarjuat s’est retrouvé au sommet de la liste des dix meilleurs films canadiens de tous les temps, créée par le Festival international du film de Toronto. Zacharia Kunuk a réalisé des courts métrages tels qu’Exile et Home et des longs métrages, tels que Maliglutit qui a remporté les prix Écrans canadiens du meilleur film et du meilleur scénario. Il a récemment réalisé la série Hunting With My Ancestors et produit SGaawaay K'uuna (Edge of the Knife). Son dernier long métrage, One Day in the Life of Noah Piugattuk, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2019. Plus récemment, il a réalisé le court métrage The Shaman’s Apprentice, qui a remporté le prix Écrans canadiens du meilleur court métrage d’animation et d’autres prix dans des festivals du monde entier.

Scénariste

Paul Apak Angilirq (Inuk)

Cast

Peter-Henry Arnatsiaq (Inuk), Lucy Tulugarjuk (Inuk), Natar Ungalaaq (Inuk), Sylvia Ivalu (Inuk)

Producteurs

Paul Apak Angilirq (Inuk), Norman Cohn, Zacharias Kunuk (Inuk), Germaine Ying Gee Wong

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Classiques, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Inuktitut

Water est la conclusion de la bouleversante et merveilleuse trilogie d’Éléments de Deepa Mehta. Le film, dont l’action se déroule en Inde lors de l’ascension du mahatma Ghandhi, raconte l’histoire de Chuyia (Kariyawasam), une épouse-enfant. Lorsque son mari meurt subitement, Chuyia est forcée de vivre dans un ashram pour veuves hindoues, des femmes rejetées par la société.

Heureusement, elle se lie d’amitié avec la belle Kilyani (Ray) et le jeune idéaliste Narayan (Abraham). Avec leur aide, Chuyia tente d’échapper aux contraintes de son existence. Ce film — aux images extraordinairement belles — pourrait n’être qu’une histoire austère de privation et de perte, mais avec la sensibilité de Mehta, il se charge d’espoir et d’optimisme.

Water a été mis en nomination pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère.

Réalisation

Deepa Mehta

Deepa Mehta a été acclamée par la critique pour sa trilogie, Fire, Earth et Water, ce dernier ayant obtenu une nomination aux Oscars. Son adaptation de Midnight’s Children de Salman Rushdie a obtenu huit nominations aux prix Écrans canadiens. Elle a également réalisé Bollywood/Hollywood, Beeba Boys, Anatomy of Violence, et bien d’autres. Son film le plus récent, Funny Boy, a également remporté plusieurs prix, dont le prix Écrans canadiens de la meilleure réalisation. Plus récemment, elle a réalisé un épisode de la série Yellowjackets. Deepa Mehta travaille actuellement sur de nombreux projets en tant que scénariste, réalisatrice et productrice.

Scénariste

Deepa Mehta

Cast

Sarala Kariyawasam, Lisa Ray, John Abraham, Seema Biswas

Producteurs

David Hamilton, Mark Burton, Ajay Virmani, Doug Mankoff

Genre

Drame

Intérêts

Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires du monde, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Autre langue

The Sweet Hereafter (De beaux lendemains)

Réalisation Atom Egoyan
Année 1997
Durée 111min
Genre Drame
Un avocat (Holm), hanté par la peur de perdre sa fille toxicomane, arrive dans une ville canadienne où 20 enfants sont morts à la suite d’un accident impliquant leur autobus scolaire. Il veut que les parents poursuivent l’affaire en justice pour faire payer les fautifs. Narrée en partie au moyen de retours en arrière sur les jours qui ont conduit à l’accident, cette histoire touchante suit également le parcours de l’avocat qui va de famille en famille pour tenter de les persuader d’intenter la poursuite.

Seule une adolescente (Polley) a survécu, paralysée. Son important témoignage est motivé par sa relation difficile avec son père. Une histoire complexe et obsédante sur la perte et le pardon qui ne peut que toucher les spectateurs et les faire réfléchir. Récompensé par huit prix Génie et deux nominations aux Oscars.

Réalisation

Atom Egoyan

Atom Egoyan a reçu en 2015 le prix du Gouverneur général de la réalisation artistique. Il a été le tout premier réalisateur canadien à obtenir deux nominations aux Oscars (pour The Sweet Hereafter). Ses films primés comprennent Exotica, Ararat et The Captive. Son film le plus récent, Guest of Honour, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2019.

Scénariste

Atom Egoyan

Cast

Ian Holm, Sarah Polley, Bruce Greenwood, Arsinée Khanjian, Tom McCamus

Producteurs

Atom Egoyan, Camelia Frieberg, Robert Lantos, Andras Hamori

Genre

Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Classiques, Des pistes féminines fortes, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Monsieur Lazhar

Réalisation Philippe Falardeau
Année 2011
Durée 94min
Genre Drame
Bachir Lazhar (Fellag) est un immigrant algérien qui est embauché dans une école primaire de Montréal pour remplacer une enseignante décédée subitement et tragiquement.

Venant d'une culture complètement différente, Monsieur Lazhar est soumis à un rude apprentissage puisqu’il doit s’occuper d’un groupe d’élèves effrontés et têtus de 11 et 12 ans, tout en s’adaptant aux règles administratives rigides de l'école. Tandis que l'école vit au rythme du long processus de deuil et de guérison, un soupçon insidieux s’insinue progressivement : Monsieur Lazhar ne serait pas tout à fait celui qu’il prétend être.

Ce film met en scène une histoire touchante sur le deuil et se veut une exploration sur la façon qu’ont les adultes d’aider les enfants à faire face aux questions difficiles sur la vie et la mort, questions auxquelles aucun d’entre nous n’est vraiment préparé à répondre.

Réalisation

Philippe Falardeau

Le réalisateur et scénariste québécois Philippe Falardeau a remporté plus de 32 prix internationaux pour ses films, dont Monsieur Lazhar, La moitié gauche du frigo, C’est pas moi, je le jure !, The Good Lie, la satire politique Guibord s'en va-t-en-guerre et le plus récent My Salinger Year, ainsi que pour l’émission de télévision Le temps des framboises.

Scénariste

Philippe Falardeau

Cast

Mohamed Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron, Danielle Proulx, Bridgette Poupart

Producteurs

Luc Déry, Kim McCraw

Genre

Drame

Intérêts

Histoires de nouveaux arrivants, Histoires PANDC

Langue originale

Français

Away From Her (Loin d’elle)

Réalisation Sarah Polley
Année 2006
Durée 110min
Genre Drame, Romantique
Adapté de la nouvelle d'Alice Munro, L'ours traversa la montagne, ce film émouvant raconte l'histoire de Fiona (Christie) et Grant (Pinsent), un couple marié depuis plus de 40 ans. Comme les troubles de mémoire de Fiona s’aggravent, le couple se résigne à accepter le fait qu'il s'agit bien de la maladie d'Alzheimer, et mari et femme empruntent alors un chemin qui éprouvera le lien qui les a unis durant des décennies.

Une histoire d'amour profond livrant un puissant message sur l'amitié, la générosité et le dévouement, Loin d’elle a obtenu deux nominations aux Oscars et remporté une quarantaine d’autres récompenses, dont sept prix Génie — celui du Meilleur film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario, entre autres.

Réalisation

Sarah Polley

Sarah Polley a obtenu une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur scénario pour Away From Her. Elle a également réalisé les films Take This Waltz et Stories We Tell. Elle a scénarisé et produit Alias Grace, une mini-série basée sur le roman de Margaret Atwood, dont la première a eu lieu au Festival international du film de Toronto de 2017. En 2022, elle a publié le recueil d’essais Run Toward the Danger. Son film le plus récent, une adaptation de Women Talking de Miriam Toews, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto en 2022.

Scénariste

Sarah Polley

Cast

Julie Christie, Gordon Pinsent, Olympia Dukakis, Michael Murphy, Kristen Thomson

Producteurs

Daniel Iron, Simone Urdl, Doug Mankoff, Atom Egoyan, Jennifer Weiss

Genres

Drame, Romantique

Intérêts

Adaptation littéraire, Des pistes féminines fortes, Femmes cinéastes, L'anglais en langue seconde, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Room (Room: Le monde de Jack)

Réalisation Lenny Abrahamson
Année 2015
Durée 118min
Genre Drame
Ayant remporté l’Oscar de la Meilleure actrice pour Brie Larson et mise en nomination pour pas moins de quatre Oscars, cette adaptation du roman à succès éponyme d’Emma Donoghue raconte l’histoire d’une jeune mère et de son fils qui réussissent à s’échapper après des années de captivité.

Coproduction canado-irlandaise, ce film enchanteur et émouvant aux larmes de Lenny Abrahamson a tout pour plaire aux foules. Room - Le monde de Jack est un film d’une grande sensibilité, porté par le jeu incroyable de Larson et de Jacob Tremblay, un enfant acteur au talent exceptionnel.

Outre l’Oscar de la Meilleure actrice remis à Larson, Room - Le monde de Jack a aussi récolté neuf prix Écrans canadiens, ainsi que le prix du Choix du public du Festival international du film de Toronto.

Réalisation

Lenny Abrahamson

Scénariste

Emma Donoghue

Cast

Brie Larson, Jacob Tremblay, Sean Bridgers, Joan Allen, Tom McCamus

Producteurs

David Gross, Ed Guiney

Genre

Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Juste la fin du monde

Réalisation Xavier Dolan
Année 2016
Durée 97min
Genre Drame
Louis (Ulliel), un écrivain, revient voir sa famille dans son village natal après douze années d’absence, pour annoncer sa mort prochaine. Ces retrouvailles ravivent des souvenirs mais créent des tensions entre les membres de la famille.

Ayant remporté le Grand Prix du Festival de Cannes, Juste la fin du monde de Xavier Dolan est un magnifique drame sur le foyer et la famille, mettant en vedette des acteurs exceptionnels qui offrent des prestations incroyables.

« Une évocation brillante, stylisée et hallucinée du dysfonctionnement familial. » – Peter Bradshaw, The Guardian

Réalisation

Xavier Dolan

Scénaristes

Xavier Dolan, Jean-Luc Lagarce

Cast

Gaspard Ulliel, Vincent Cassel, Marion Cotillard

Producteurs

Sylvain Corbeil, Xavier Dolan

Genre

Drame

Intérêts

LGBTQ2S+, Rapports familiaux

Langue originale

Français